La consommation de sel peut-elle prévenir la perte de poids

Votre corps a besoin de sodium pour maintenir l’équilibre des liquides dans votre corps, influencer la contraction et la relaxation musculaire et transmettre les impulsions nerveuses. Il est facile de penser que le sel et le sodium sont la même chose, mais ce n’est pas le cas. Le sel de table contient 40 % de sodium et 60 % de chlorure . Cependant, le sel devient un obstacle à une alimentation saine lorsque vous mangez plus que ce dont votre corps a besoin.

Pourquoi Moins c’est Mieux

Le sodium attire et retient l’eau. Par conséquent, l’excès de sodium dans l’organisme entraîne une rétention d’eau et augmente le volume sanguin, ce qui fait travailler votre cœur plus fort pour faire circuler le sang dans les vaisseaux et augmente la pression artérielle. Cela peut entraîner des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux ou l’hypertension artérielle.

Sodium et perte de poids

Le sel n’arrêtera pas la perte de poids, mais il peut la retarder. Le sodium fait en sorte que votre corps retient l’eau. Lorsque vous mangez trop de sel, vous verrez peut-être la balance augmenter de quelques kilos. Inversement, lorsque vous réduisez considérablement votre consommation de sel, vous perdez quelques kilos à mesure que votre corps expulse l’eau qu’il retient. Le poids que vous perdez, cependant, est regagné lorsque vous recommencez à manger des aliments contenant du sel.

Combien en faut-il ?

Une cuillère à café de sel de table contient 2 325 milligrammes de sodium. Ne consommez pas plus de 2 300 milligrammes de sodium par jour ; 1 500 milligrammes si vous souffrez de diabète, de maladie rénale ou d’hypertension artérielle.

Surveiller l’apport en sodium

Si vous essayez de perdre du poids, évitez de manger des aliments transformés et préemballés, qui sont habituellement riches en sel et en additifs de sodium. Vous voulez aussi surveiller l’utilisation que vous faites des condiments, comme la sauce soya, la moutarde, le ketchup ou la vinaigrette à salade. Utilisez des herbes et des épices pour aromatiser vos aliments plutôt que du sel. Soyez prudent avec les substituts de sel. Les substituts de sel contiennent un mélange de sel de table et d’autres composés, et vous pourriez être tenté d’en utiliser trop.

Commencer à lire les étiquettes

L’attention portée aux étiquettes des aliments vous aidera grandement à surveiller votre consommation de sel. Vous voulez vous en tenir aux produits étiquetés « sans sodium », « très faible teneur en sodium », « faible teneur en sodium », « teneur réduite en sodium », « non salé », « sans sel ajouté » ou « sans sel ajouté ». Choisissez des aliments naturellement faibles en sodium, notamment des fruits, des légumes, des légumineuses et des noix non salées.